BIO
Le train ? Je crois que je suis tombé dedans quand j'étais petit. Bien que ne baignant pas dans un univers de cheminot - mon père, aujourd'hui à la retraite, était employé de banque - j'ai été bien vite attiré par la magie du rail. Mon premier train ? A l'âge de trois ans, confectionné en Lego en juin 1966. Ah, le Lego, quelle merveilleuse invention. Combien d'heures n'ai-je passé à construire, démolir, reconstruire de trains, des maisons, mais aussi des bateaux ou des avions.

 Train LEGO : juin 1966

Puis arrivait le coffret Jouef avec sa célèbre 020T sous le sapin de Noël 1972, puis deux coffrets Hornby-HO, vendus à bas prix suite à la faillite de cette entreprise renommée. Mais le moteur de la 030 TU grilla rapidement et les locomotives Jouef possédaient des prises de courant défaillantes, réduisant quelque peu les joies de jouer au train. Car entre-temps, avec l'aide de mon père et la bénédiction de ma mère, le réseau monté sur le tapis migrait sur une planche à demeure de 1,6 x 1 mètre. Mon père m'acheta alors une locomotive à vapeur Fleischmann de la série BR70. C'était en 1974, et c'était l'émerveillement.. A l'époque elle coûtait quelques 120 francs, alors qu'une vapeur Jouef comme la 040TA se vendait 50 FF. Mais ca roulait bien, si bien que par la suite je revendis tout mon Jouef et Hornby pour pouvoir acheter du matériel roulant Fleischmann.

1974 : mon premier réseau

J'avais aussi construit des maquettes plastiques : avions, bateaux, chars, et j'avais pu me familiariser avec les techniques de peinture et de patine. Un voilier dont je suis toujours fier était 'La Sirène' construit à l'age de 13 ans. Mon père, un adepte du vol à voile, puis des planeurs radiocommandés, avait aussi essayé de me familiariser avec la construction d'un avion en balsa avec un moteur à élastique. Mais le crash dès le premier vol me détournera à jamais de ce hobby tout aussi passionnant.

Maquette La Sirène - 1976

Car le virus "modélistique" était désormais en propagation constante dans mes veines. Tout d'abord, inspiré par la lecture assidue des catalogues Fleischmann et Faller, je construisis un nouveau réseau entre 1975 et 1977 sur la planche du réseau précédant.

1976 : mon deuxième réseau

1976 : mon deuxième réseau

La lecture du livre 'Märklin-Bahn und Landschaft' et des MIBA, un magazine de train, auquel mon père m'avait abonné pour perfectionner mon allemand, m'avais tout naturellement conduit à investir une pièce du grenier de 3.4 x 3.2 mètres et à construire un nouveau réseau entre 1977 et 1979.

1978 : le troisième réseau

Hélas, en 1979, nous déménagions et je recommençais à la cave de notre nouvelle demeure dans une pièce de 4 x 2,8 mètres. C'était également l'année où je découvris Loco-Revue dont la lecture, combinée à celle du MIBA, allait m'ouvrir de nouveaux horizons et la construction d'un réseau bien plus réaliste.

1979 - 1981 : le quatrième réseau

1979 -1981 : le quatrième réseau

1981 : le depôt vapeur

Celui-ci, détruit en 1981, était ensuite reconstruit au grenier. Cette fois-ci, après aménagement des combles, une pièce de 7 x 4 mètres était devenu disponible. Malgré la pente de toit et la faible surface habitable, j'y avais installé ma chambre et mon réseau. Un vrai rêve ! Un nouvel essai de réalisation réaliste qui allait aussi me recentrer sur le matériel SNCF, avec la sortie du livre 'Locomotives et Automotrices du réseau AL'. Car je possédais une grande partie de machines ex AL, mais en livrée allemande de la Deutsche Bundesbahn, ce que j'ignorai à l'époque ! C'est donc le début de transformations de matériel : d'abord la 140C Jouef pour se faire la main, puis les 150C de Roco, et ainsi de suite jusqu'à constituer un parc vapeur homogène. 1985 était l'année de mon premier kit laiton et métal blanc sous la forme d'une 230K Est de DJH.

1981 - 1990 : le cinquième réseau

1984 : ma conversion au parc SNCF

Bien sur, durant ce temps, mes études, mon service militaire puis les débuts dans ma profession d'informaticien mettaient un frein à l'exercice de mon hobby. Ce n'était qu'en 1990 que je recommençais à reprendre mon outillage pour construire le réseau de Lutzelbourg, où je cherchais à reproduire fidèlement un site réel tel qu'il se présentait en 1950. D'autres réalisations, tout comme ce réseau, telles la 230K carénée du Gummizug, le Bugatti-double, la S9 Alsace-Lorraine ou les 130 TA ont fait l'objet d'une présentation dans les colonnes de Loco-Revue, un fameux magazine mensuel traitant de modélisme ferroviaire.

Découvrez ce réseau dans mes pages Modélisme

Découvrez ce réseau dans mes pages Modélisme

Découvrez ce réseau dans mes pages Modélisme

Découvrez ce réseau dans mes pages Modélisme

En effet depuis quelques années, je présente à un public averti mes recettes de 'cuisine' quant à la construction d'un modèle réduit ou d'un réseau. Et puis comme la documentation historique est devenu incontournable dans cette pratique de modélisme, je viens de réaliser avec l'aide de quelques amis, un premier ouvrage sur l'Histoire du réseau en Alsace et en Moselle (Voir la page de présentation de l'Encyclopédie). Celui-ci a été complété en 2001 par un deuxième tome.

A des fins d'exposition lors de manifestations modélistiques, j'ai aussi réalisé un petit réseau modulaire en HO reproduisant une ligne secondaire à voie unique située quelque part dans l'Alsace de l'Outre-Forêt avec une gare terminus et une portion de ligne traversant un village au milieu de la rue principale ! Une situation qui a existé par exemple à Woerth.

A ce jour , le réseau modulaire de Lutzelbourg existe toujours et il vient d'ailleurs d'être déménagé pour être agrandi sous forme d'un réseau à deux niveaux : je pourrai y développer le site du viaduc du Hofmuhl, quelques écluses du canal de la Marne au Rhin, ainsi que d'autres endroits caractéristiques de la vallée de la Zorn. Vous voyez, les projets ne manquent pas, d'autant que certaines tâches sont partagées avec Kathy, ma compagne, dont vous pourrez bientôt découvrir ses réalisations. C'est tout l'intérêt de ce magnifique hobby .

Kathy et moi, nous nous sommes mariés en 2006 : Conjuguer un heureux événement de la vie avec l'exercice de notre hobby n'est certes pas coutumier. Et pourtant, l'occasion était trop belle pour moi et ma compagne d'apporter une touche toute ferroviaire à la décoration du banquet de notre mariage dont le thème s'articulait autour de la mer et plus particulièrement du phare. Quoi de plus naturel alors que d'édifier ensemble un petit réseau de train miniature représentant une île imaginaire desservie par une petite ligne secondaire et comportant, comme il se doit, un phare. Vous trouverez ce réseau 'Traezh Aour' dans la partie Modélisme.

Dorénavant, vous pourrez retrouver mes articles exclusivement dans la revue Le Train.

Octobre 2010 : un ouvrage co-écrit avec Jean Marc Dupuy parait aux Editions du Cabri : il traite de l'épopée des locomotives Armistice 1918

Je vous propose maintenant de découvrir quelques-unes de mes réalisations. Bonne visite.

Jean BUCHMANN.


© 1999 Webdesign by Jean BUCHMANN

Dernière MAJ - Letzte Aenderung - Last Update : 24 Sept 2010