Trains en Alsace Lorraine

1919 - 1937

L'armistice conclu le 11 novembre 1918 oblige le Reich Allemand à remettre à la France, dans un délai de 30 jours, les lignes de chemin de fer exploitées par le réseau EL, avec leur personnel et le matériel.

Le 19 juin 1919, un arrêté du Commissaire Général de la République crée l'Administration des Chemins de Fer d'Alsace et de Lorraine (initiales AL). Le décret du 30 novembre 1920 rattache cette entité au Ministère des Travaux Publics.

L'évolution du réseau AL est souvent le reflet de la vie internationale et dépend en majeure partie des relations économiques et politiques existantes entre la France et l'Allemagne. En raison de sa situation géographique, le réseau est particulièrement sensible aux influences extérieures susceptibles de modifier les courants d'échanges internationaux. Strasbourg reste la plaque tournante de l'économie de l'ancien Reichsland mais les flux commerciaux s'inversent totalement. Si en 1913, l'Alsace-Moselle effectuait avec la France un trafic de 1,8 millions de t et avec l'Allemagne de 17,8 millions de t, ces tonnages sont respectivement de 14,6 et 7,6 millions de t en 1929. Le ravitaillement des trois départements, des pays rhénans et du Palatinat occupés par la France ainsi que le transport vers la France du minerai de fer lorrain et des houilles sarroise et de la Ruhr exigent une refonte générale du système ferroviaire.

A la veille de la nationalisation, l'AL reste le seul réseau français en bonne santé financière. L'effectif au 31 décembre 1937 se décompose en: 1332 locomotives, 34 autorails, 3390 voitures, 1065 fourgons, 83 wagons-postes, 45967 wagons, pour une population de 39039 cheminots. La longueur totale des lignes exploitées et de 2320 km.

 En savoir plus ? l'Encyclopédie des Chemins de Fer d'Alsace-Lorraine


© 1999 Webdesign by Jean BUCHMANN

Dernière MAJ - Letzte Aenderung - Last Update : 15 Dec 1999