La T3 6144 construite à Graffenstaden en 1913.
T3 Graffenstaden

Le remplacement du parc hétéroclite des origines est entamé dès 1879. Graffenstaden et Henschel essentiellement produisent jusqu'en 1900 ce qu'il convient d'appeler les 'petites' locomotives tender pour manúuvres, dessertes, remontes, etc. De disposition d'essieux 020, 030 et 120, elles correspondent toutes à la conception allemande de l'époque où les caisses à eau ne sont pas latérales mais disposées entre les longerons du châssis afin de dégager une vue parfaite depuis la cabine, pour manúuvrer dans des conditions de sécurité optimales. En conséquence, la distribution, l'embiellage et le moteur sont entièrement externes ; ce qui constitue un grand progrès. Les hottes à charbon, disposées de part et d'autre de la chaudière immédiatement devant la cabine, permettent de pelleter sans rotation. En revanche, sur la plupart des machines, on n'a pas jugé utile de monter un dôme. La chaudière n'est alors surmontée que par une sablière et le régulateur relié à un collecteur dans la partie haute de la chaudière. Le parc des locomotives-tender est dominé par une série de 030 T3 numérotée 6101 à 6144 qui se caractérise par des soutes à eau dans le châssis, distribution externe Allan Trick, chaudière à vapeur saturée sans dôme avec régulateur externe commandé par une tige.