Une 230B Est amène les trains venant de Valleystahl et Abreschwiller et réunis à La Forge à destination de Sarrebourg en 1957


 230B a Sarrebourg

La coordination entre les différents modes de transports, décidée par le pouvoir politique français au début des années trente, n'a que très peu de répercussion sur les petites lignes du réseau ex AL. Les choses commencent à se gâter au lendemain de l'armistice; en effet, un premier contingent de lignes, gravement endommagées pour la plupart, commence à être fermé aux service des voyageurs. Cet élagage se poursuit tout au long des années 50 et 60. Ainsi en 1969 , les services voyageurs cessent sur les sections Molsheim - Saverne, Colmar - Neuf-Brisach, Bollwiller - Lautenbach, Chateau-Salins - Benestroff, Avricourt - Moussey et Wingen-sur-Moder - Saint-Louis-les-Bitche. Ce programme se poursuit, en 1970, par l'abandon des dessertes voyageurs sur les lignes Steinbourg - Schweighouse sur Moder, Sarrebourg - Abreschwiller, La Forge - Vallerysthal et Bénestroff - Sarralbe. Il se continue encore en 1971 avec les fermetures prononcées sur Sarralbe - Sarreguemines, Hargarten - Béning et Hargarten - Ueberherrn(R.F.A.).